Homéopathie

Casse grippe

Il existe sur le marché en fonction de là où l’on se trouve plusieurs casse-grippe homéopathiques.

  • En prévention: une dose par semaine pendant trois semaines puis une dose par mois
  • Premiers symptômes: 1 dose le plus tôt possible, répéter éventuellement 2 à 3 fois à 6 heures d’intervalle
  • Etat grippal déclaré: 1 dose matin et soir pendant 1 à 3 jours.

ATTENTION, une baisse d’énergie continue peut avoir des causes plus profondes. Mieux vaut consulter.

En ce qui concerne la toux, les sinusites, les bronchites, les amygdalites, etc.. il existe dans le commerce un grand nombre de préparations de premier secours. Cependant, pour toute toux persistante ou en cas de fièvre ou de douleur intense, il est vivement recommandé de consulter. Souvenez vous qu’en homéopathie il n’y a pas un remède pour une maladie, mais un remède pour un individu en particulier qui a cette maladie.

Vous trouverez ci-dessous des exemples de remèdes pouvant vous être utiles.

La prise de remède doit être fréquente lorsque la maladie est aigue (non répétitive), aux quarts d’heures ou aux demies heures dans les cas très aigus. Elle doit s’espacer de plus en plus dès que des améliorations sont perçues. Lorsque les symptômes persistent  plus de 48h ou s’aggravent, il faut impérativement consulter.

En tant qu’homéopathe classique je recommanderai toujours de favoriser la dilution telle que nous l’enseigne Samuël Hahnemann dans son VIème Organon. Mettre une granule homéopathique dans 250 ml d’eau. Laisser fondre et secouer de bas en haut pendant une minute environ. Secouer environ 5 fois avant chaque prise.

Le remède doit travailler en douceur et en profondeur, même dans les cas les plus aigus.

Quelques exemples de remèdes utiles (il est toujours important de consulter un homéopathe car il existe un nombre important de remèdes, en fonction – une fois encore – de la personne à soigner – la liste ci dessous ne reflète que quelques possibilités parmi tant d’autres).

 

POUR CEUX QUI HABITENT AU NORD!

 

Maux de gorge

  • Aconit: mal soudain et intense. La gorge est rouge, sèche et contractée. La douleur est brûlante
  • Mercurius solubilis: inflammation des muqueuses, douleur brûlante, irritante, tendance ulcérative. Aggravé la nuit, au lit
  • Spongia tosta: Laryngite suffocante, spasme, étreinte du larynx. toux sèche et bruyante. Impression d’une éponge au creux de la gorge
  • Belladonna: inflammation. Rougeur. Langue sèche. Ne peut avaler que des liquides
  • Pyrogenium: Suppuration. État infectieux. Frisson, fièvre
  • Phytolacca: courbature générale, fièvre sans sueurs et sans rougeur, Faiblesse et besoin de bouger, Douleur constante. Brûlure, sécheresse, besoin d’avaler fréquent. 

 

Toux

Il existe de très bons sirops homéopathiques. Les toux sont très différentes les unes des autres et peuvent avoir des causes multiples. Il est préférable de consulter lorsque la toux persiste.

 

Nez bouché

  • Kalium Bichromicus: début de sinusite
  • Nux vomica: nez bouché avec éternuements (fluent le jour et sec la nuit).

 

Bronchite

  • Antimonium Tartaricum: pas trop importante, ou dès l’apparition des premiers signes
  • Aconitum Napellus: soudaine survenue par temps froid et sec
  • Hepar Sulfur: douleur dans la cage thoracique et crachats
  • Ferrum Phosphoricum: douleur aiguë dans la cage thoracique
  • Ipecca : toux violente et suffocante
  • Arum triphyllum: écoulement irritant par le nez. Extinction de voix.
  • Mercurius solubilis: crachats jaunes épais.

 

Gastro

  • Arsenicum Album: diarrhées accentuées la nuit, douleurs brûlantes de l’estomac, et de l’anus, amélioré par la chaleur
  • Veratum Album: grande faiblesse et vomissements violents, diarrhées abondantes, accompagnées de sueurs froides au front. Désir de boissons froides
  • Cuprum: diarrhées et vomissements accompagnées de crampes. Goût métalique dans la bouche
  • Ipeca: abattement, visage pâle, violence des vomissements. Les nausées sont continuent et persistantes, soulagées par le vomissement. Absence de soif. Sueurs froides sur le front et vertiges
  • Argentim Nitricum: diarrhée verte (infantile), aggravée après avoir bu et manger, gaz, fétidité.
  • China: suite de consommation de lait, de fruits, poissons, viandes avariées. Par temps chaud. Sensibilité de l’abdomen au toucher. Sensation de froid dans l’abdomen. soif. Diarrhée de plus en plus liquides. Après la gastro quand la personne reste très faible et qu’il y a eu beaucoup de vomissements ou de diarrhées
  • Mercurius Solubilis: souvent suite à un rhume ou à un état grippal. Transpiration, envie de boissons froides. Envie urgente de selles diarrhéique avec sensation qu’il en reste toujours. sensation de ténesme ou de tension douloureuse dans l’anus
  • Phosphorus: diarrhée pouvant être accompagnée de vertiges, abondante, involontaires, vomissements peu de temps après avoir bu ou mangé. Soif intense pour de grande quantité d’eau.

POUR CEUX QUI SONT A LA CHALEUR!

Brûlure

  • Cantharis: le grand remède de la brûlure, existe aussi en pommade
  • Apis: légère et rosée
  • Belladonna: rouge
  • Mezereum: avec cloque.

 

Coup de chaleur  / Insolation

  • Belladonna: sensation de constriction dans la poitrine, de chaleur, rougeur. Malaise avec somnolence, perte de conscience
  • Insolation avec maux de tête, pâleur du visage, respiration difficile, transpiration et fièvre élevée. Vomissement: Glonoïnum
  • Insolation avec état léthargique important et tremblements: Gelsemium.

 

POUR TOUS CEUX QUI SE TROUVENT DANS DES ZONES GEOGRAPHIQUES où l’eau n’est pas potable et où la nourriture est très différente de celle à laquelle nous sommes habitués en occident.

En cas d’intoxication alimentaire

  • Arsenicum Album: diarrhées accentuées la nuit, douleurs brûlante de l’estomac, et de l’anus, amélioré par la chaleur
  • Veratum Album: grande faiblesse et vomissements violents, diarrhées abondantes, accompagnées de sueurs froides au front. Désir de boissons froides
  • Cuprum: diarrhées et vomissements accompagnées de crampes. Goût métalique dans la bouche
  • Ipeca: abattement, visage pâle, violence des vomissements. Les nausées sont continues et persistantes, soulagées par le vomissement. Absence de soif. Sueurs froides sur le front et vertiges
  • Argentim Nitricum: diarrhée verte (infantile), aggravée après avoir bu et manger, gaz, fétidité
  • China: suite de consommation de lait, de fruits, poissons, viandes avariées. Par temps chaud. Sensibilité de l’abdomen au toucher. Sensation de froid dans l’abdomen. Soif.

 

Piqûres d’insectes

  • Ledum: piqûres blanches
  • Apis Mellifica: rouges, enflées, chaudes au toucher, l’eau froide soulage. Fièvre après de multiples piqûres

Certains laboratoires homéopathiques ont mis sur le marché des gels ou des pommades que vous pouvez appliquer localement. Elles soulagent les démangeaisons et s’il y a enflure, permettent de la réduire.

 

TOUJOURS LAISSER UN MÉDECIN DÉTERMINER LA CAUSE D’UNE FIÈVRE INDÉTERMINÉE

Là encore, afin d’être certain de faire le bon choix mieux vaut consulter. Surtout lorsque le problème est chronique (à répétition). 

Share