Soutiens cellulaires

Oligo-éléments

Cette thérapeutique à été mise au point dans le milieu du XXème siècle par le Dr Jacques Ménétrier. Médecin français, né en 1908, décédé en 1986, ancien Interne des Hôpitaux de Paris, il est à l’origine des applications thérapeutiques des biocatalyseurs (oligo-éléments). En reprenant, dès 1932, les travaux de Gabriel Bertrand, il met au point des solutions de différents oligo-éléments et défini une méthode thérapeutique qui bouscule les principes de la médecine officielle : l’oligothérapie.

Les oligos-éléments sont des métaux et métalloïdes contenus, à doses infimes, dans tous les organismes vivants et indispensables à leur bon fonctionnement.

Lorsque notre organisme éprouve un manque de ces matières, l’harmonie de notre corps est alors désaccordée.

Ils régularisent le métabolisme de l’organisme qui, sans eux, ne pourrait se faire. Agissant sur le terrain, ils favorisent les défenses naturelles. Ils possèdent d’importants effets anti-toxiques et bactéricides.

Cette correction du terrain peut ainsi, contribuer à la prévention, diminuer une évolution pathologique vers le lésionel, stabiliser une pathologie irréversible, ralentir le vieillissement cellulaire (dû à l’âge avancé, aux conditions de vie…).

« L’oligothérapie utilise des éléments chimiques dont certains sont des éléments à proprement parlé ou éléments traces des anglo-saxons, comme le Fer, le Manganèse, Le Zinc, Le Cuivre, le Nickel, et le Cobalt, d’autres des minéraux présentés sous la forme de petites doses pouvant être catalytiques, comme le Magnésium et le Potassium,  ou entrer dans la structure comme le Souffre et le Phosphore, le Fluor et l’Iode… »
(L’oligothérapie en pathologie fonctionnelle, J.P. Douart, Maloine)

 

Sels minéraux de Schüssler

Dans un corps en bonne santé tous les minéraux sont présents en quantités suffisantes. Mais si des carences apparaissent à cause d’une maladie, d’une alimentation insuffisante ou d’une hyperactivité, elle peuvent être comblées par l’absorption de sels de Schüssler sous la forme recommandée.

Le docteur Schüssler (1821 – 1898) médecin (Université de Berlin, Giessen et Paris) puis médecin homéopathe. Au cours de sa pratique, il concentra de plus en plus ses recherches sur les effets des sels minéraux. Il s’agit là de douze sels minéraux inorganiques, présents dans le sang et les tissus du corps humain. Les découvertes du Docteur Schüssler ont par la suite été confirmées par de nombreux chercheurs qui ont reconnu leur grand intérêt. Déormais, de plus en plus de personnes découvrent dans ce système biochimique une nouvelle mais ancienne méthode de traitement et de guérison, utilisant des procédés naturels sans susciter d’effets secondaires nuisibles. Cette biochimie, à la différence des thérapies habituelles, se passe de drogues et de médicaments répresseurs de symptômes et guérit à l’aide de substances minérales inorganiques qui mobilisent et régénèrent les forces d’autoguérison et de désintoxication du corps. Nous savons depuis longtemps que les sels minéraux sont indispensables pour le corps et la santé.

Share