Consultation

Déroulement de la consultation

Parce que chaque individu est unique, le patient est perçu dans sa globalité. Ce qui signifie que je cherche à connaître non seulement les symptômes physiques de mon patient mais aussi ces caractéristiques psychiques et morales. Le choix du traitement sera de ce fait adapté à chaque individu en fonction de ce qu’il est et de ce qu’il ressent. Pour cette raison, la consultation durera le temps qu’il faut, en général une heure voir plus si nécessaire. Tout homéopathe se doit de « Connaître », avec un grand C, et d’être à l’écoute, de son patient. «  On ne peut isoler la maladie de l’histoire du patient » (Samuel Hahnemann, 6ème Organon).

L’observation me permet d’enregistrer les signes extérieurs et distinctifs qui caractérisent la personne à soigner.

L’interrogatoire, est souvent long et peut paraître fastidieux, surtout lors de la première rencontre. Certains thérapeutes préfèrent passer deux heures ou plus avec leur patient la première fois. En ce qui me concerne, je pense qu’une heure ou un peu plus suffit amplement, quitte à se revoir une deuxième fois. Je vous demande par ailleurs de remplir et de me faire parvenir, si possible une journée au moins avant la consultation, un questionnaire que vous aurez préalablement téléchargé lors de la confirmation de rendez-vous

Ces rencontres sont souvent intenses d’émotions et fatigantes pour beaucoup de patients. L’interrogatoire consiste en une série de questions précises concernant les troubles qui motivent la consultation, les circonstances dans lesquelles ils sont apparus, leur périodicité, leur intensité, ce qui les aggrave ou au contraire ce qui les améliore, leur rapport avec le climat, les saisons…

Mais l’interrogatoire dépasse surtout le cadre de l’affection pour considérer d’autres domaines: l’histoire du patient et celle de sa famille, ses habitudes, ses goûts, sa façon de dormir, ses interactions avec les autres, son humeur, son état mental…

À l’issue de cet interrogatoire, je dois rechercher le remède dont les caractéristiques symptomatiques sont similaires à l’ensemble des symptômes du patient (loi de similitude). Ce remède sera nommé « similimum ». Le similimum est donc le remède qui correspond à l’image du tableau symptomatique de la personne, à un moment précis. Il correspond à l’image de la maladie (en partant du fait que le symptôme est l’expression de la maladie, on peut alors parler de l’image de la maladie).

La recherche ne peut s’effectuer sérieusement qu’avec l’utilisation de répertoires. Même les plus grands homéopathes utilisent encore et pour toujours leurs répertoires. Cette recherche peut être plus ou moins longue, dépendamment du cas. Excepté pour les cas aigus (amygdalite, grippe, brûlure, accident, gastro…) pour lesquels le remède sera indiqué lors de la consultation, je vous propose de vous transmettre le résultat de recherche au maximum 48h après le rendez-vous. Cette procédure me permet d’étudier votre cas dans les moindres détails avec le plus de concentration possible, et elle vous permet de ne pas attendre face à moi pendant un long moment. Ce temps, je préfère que vous le passiez à vous détendre, à lire, à marcher, à être avec votre famille ou vos amis…

 

Prendre un rendez-vous.

Share